Un moment de grâce Berlinoise

 staats

On a tous ou toutes rêvé quand nous étions petits ou petites ( à fond pour la mixité ) de devenir danseur ou danseuse étoile, non ?

Je dois avouer que moi non pas particulièrement, je rêvais plutôt d’être chanteuse à vrai dire, mais c’est le cas de beaucoup de petites filles ( notamment la mienne ) !

«La mienne » de fille, ma petite Sara ( en lisant ça elle dirait : Je suis grande j’ai 6 ans et demi ! ) est une passionnée de danse classique, depuis très jeune.

Je me souviens encore du Noël 2011, elle avait alors 4 ans et nous avait fait un vrai petit spectacle de danse, devant toute la famille, une vraie show-girl.

A vrai dire, Angelina Ballerina ( pour ceux qui connaissent le dessin-animé ) n’y est pas pour rien, mais quand en Petite Section elle est rentrée de l’école en me disant « tu sais la musique du Lac des Cygnes est de Chavoski » ( comprenez Tchaïkovski bien sûr ), je me suis dit : il y a une piste à explorer…

C’est donc depuis sa rentrée en CP que Sara a commencé la danse classique, pour son plus grand bonheur ( et pas juste pour porter un justaucorps et des chaussons de danse comme une vraie ballerine ) et c’est donc pour la récompenser de cette année pleine de « grâce », que je l’ai amené voir un « vrai » ballet ( et aussi parce que son école de danse a annulé le Gala de cette année ).

Sara

Sara en plein exercice

Tout ça pour en arriver là… ( oui je parle trop, ou plutôt, j’écris trop )

flyer

Samedi 26 avril nous avons eu le plaisir d’assister à la représentation des danseurs du Staatsballett de Berlin, au Casino Théâtre de Bordeaux.

Cette compagnie de danse existe depuis 10 ans, réunissant plus de 90 danseurs recrutés parmi les meilleurs danseurs du monde.

De nombreux spectacles sont donnés dans des tournées mondiales et ce soir là, la salle était comble pour les 8 danseurs présents.

Huit danseurs dont un bien de chez moi, Kevin Pouzou, originaire de Bordeaux ( Le Bouscat pour être plus précise ), qui est vite monté en grade après l’Opéra et le Conservatoire National de Paris, puisqu’il est à présent demi-soliste au Ballet National de Berlin.

kevin pouzou

De grands standards du classique et du contemporain étaient repris, tels que la scène du balcon de Roméo & Juliette sur la musique de Prokofiev, ou encore la « Danse des gitans » extrait de Don Quichotte.

durant show

La novice que je suis retiendra de cette soirée la beauté des costumes, la passion qui se dégage des danseurs, la rigueur, la précision, les grandes musiques et la french-touch sur le morceaux « Emmenez-moi » du grand Charles Aznavour, dont la chorégraphie a été créée par Kevin P. et interprétée par la merveilleuse Sarah Mestrovic.

Sarah M., jeune allemande, est la soliste du ballet et nous avons eu la chance de la rencontrer après le show, en séance de dédicaces.

Un petit moment de magie supplémentaire pour Sara ( la mienne ), puisqu’elle a bien voulu faire une photo avec elle ( elle en était même émue ) et nous a confié avoir commencé la danse à l’âge de 6 ans ( tout comme Sara qui s’en est retrouvée toute fière ).

Sara et Sarah

Une petite ballerine bien fière !

autographe

et un autographe très touchant

Je vous laisse admirer de magnifiques photos de Sarah Mestrovic :

sarah (2) sarah (3) sarah

Remerciements au Rotary Club et au Kiwanis ( associations humanitaires ) grâce auxquelles le spectacle a pu voir le jour, au profit des enfants défavorisés.

Crédit Photo : Staatsballett – GALA-de-DANSE – Sarah Mestrovic

Et vous, avez-vous déjà vu un ballet ? Rêviez-vous enfant de devenir danseuse étoile ?

https://www.facebook.com/monminibazaar

Publicités

Diglee, une illustratrice complètement « Gaga » !

 en tête

En tant que fan de Lady Gaga, je ne pouvais pas faire l’impasse sur Diglee et vous allez comprendre pourquoi…

Maureen Wingrove de son vrai nom, Diglee est une jeune illustratrice freelance et auteur de Bandes Dessinées, originaire de Lyon, son visage ne vous dit peut-être rien, mais ses dessins, eux, si !

portrait

C’est grâce à son blog crée en 2007, où elle y raconte son quotidien en dessins, qu’elle s’est d’abord fait connaître. Son propre personnage évolue dans un univers très  » Girly « , entouré de ses « Best Friends », elle partage avec nous ses maladresses, ses joies ou encore ses coups de cœur.

http://diglee.com/

Inspirée notamment de l’univers de la Mother Monster ( j’y viens ! ) on peut deviner cette influence dans le style de ses dessins : le fameux « hair-bow », les paillettes, les talons hauts, les grosses lunettes de soleil, les licornes, les vestes à épaulettes, etc…

gaga

« C’est une BD de meuf ça non ? »

Diglee a développé son activité en créant ses propres bandes dessinées… Parmi ses œuvres qui ont rencontré un grand succès, on compte : « Autobiographie d’une fille Gaga », « Confessions d’une Glitter Addict » ou bien plus récemment « Forever bitch », des titres plutôt éloquents qui collent parfaitement à son univers.

http://livre.fnac.com/a2992207/Diglee-Autobiographie-d-une-fille-GAGA

extrait :

« … Mais il est fou, lui !!! « – Eh ça te dit qu’on regarde « Truman Show », ma fouine ? – MAIS CA VA PAS ?!! Y’A PRETTY WOMAN SUR LA 1 !!! »

couv-diglee-light

http://livre.fnac.com/a3899465/Diglee-Confessions-d-une-Glitter-Addict

http://livre.fnac.com/a6099942/Diglee-Forever-bitch

Alors on peut, au vue du contenu, se dire que ses BD ne s’adressent qu’aux filles… Mais qu’à cela ne tienne ! non ! ses BD ne parlent pas que de règles ( oops ! ) ou de vernis à ongles, il y a du second degrès, de l’humour qui nous touche tous, hommes ou femmes.

Pourquoi ce style ne s’adresserait qu’à nous ? Après tout, ces dernières années beaucoup de barrières sont tombées, des hommes portent bien des chemises roses ou du fond de teint ( oui oui il y en a ! ), alors Chers Messieurs, pourquoi ne pas s’intéresser un peu plus à la gente féminine grâce à ces lectures ?

On pourrait même qualifier ses BD comme étant « métrosexuelles » ( terme très tendance ces temps-ci ^^ ).

Cette problématique, Diglee l’a déjà soulevé et s’en est suivi une grande remise en question sur son style qui l’a rendue si populaire.

Ce qui l’a amené à revoir la direction de son art, puisqu’elle projette de passer à quelque chose de plus profond, de plus « culturel », tout en continuant dans sa lignée « féministe » et « féminine ». Le but étant de montrer une autre de ses facettes, car cette jeune femme pleine de talents ( au pluriel ) ne se cantonne pas qu’à un seul univers !

Cette réflexion l’a poussé à entreprendre un nouveau projet, une BD nommée « Anna », baignant dans l’atmosphère des années folles, une ambiance parisienne et presque romanesque, qui devrait voir le jour courant 2015.

croquis anna

Croquis d’Anna

Pourquoi se contenter de BD ..?

Elle est partout ! Même dans nos agendas ! Et j’en ai moi-même acheté un il y a 2 ans.

Agenda2012

Malgrè un petit format, j’ai pu savourer chaque mois la beauté des illustrations, au fil des saisons, toujours dans un univers pop que j’affectionne tout particulièrement.

Un nouvel agenda verra le jour en juillet 2014, qui présentera 12 égéries qui ont marqué sa vie : Sarah Bernhardt, Simone de Beauvoir, Anaïs Nin, entre autres… Un coffret de cartes postales assorties sera également disponible courant octobre.

nouvel agenda

Et ce n’est pas fini ! Vous pouvez même retrouver sa touche glamour sur vos Cartes bleues ! Oui ! Vous, clients de la Banque Populaire, de nouveaux visuels sont disponibles avec la Carte NRJ Banque Pop’ ! ( bouuuuh je suis chez la Banque Postale moi 😦 )

Idée originale qui témoigne de sa popularité grandissante !

http://www.sud.banquepopulaire.fr/portailinternet/Editorial/Informations/Pages/carte-NRJ-batman.aspx

CB diglee

En conclusion :

Fan de Gaga, de paillettes, de chaussures et de Titanic… on ne peut que l’aimer !

Et vous, connaissiez-vous Diglee ? Que pensez-vous de son univers ?

( Je tiens tout particulièrement à remercier Diglee/Maureen pour l’échange que l’on a pu avoir sur Facebook, sa gentillesse et son accord afin que j’utilise ses illustrations, non seulement elle est douée, mais en plus très généreuse et accessible ! En espérant que cet article lui plaira 🙂 )

Diglee

conclusion

 https://www.facebook.com/monminibazaar

Vous reprendrez bien un peu de Ronron«Thé»rapie ?

logo

Des cafés dans Paris, ce n’est pas ce qu’il manque…

C’est lorsque j’ai préparé mon séjour à Paris ( et oui car je suis bordelaise moi ! ) pour les vacances d’avril, que j’ai eu l’idée de trouver des endroits insolites à découvrir, histoire de changer de l’ordinaire et de ne pas se cantonner aux sorties parisiennes traditionnelles ( Tour Eiffel et compagnie… – Bien que je l’avoue, j’en ai fait quelques unes : shame on me ! ).

Alors je me suis souvenue de ce fameux Salon de Thé, unique en France, que j’avais vu dans un reportage sur M6, qui abrite une petite troupe de félins.

Concept inventé au Japon, le « Café Neko » ( neko = chat ) a été repris par Margaux Gandelon qui a ouvert son propre café en septembre 2013.

Situé en plein cœur de Paris, dans le 3ème arrondissement, ( Quartier du Marais, Endroit propice au dépaysement pour une Sudiste comme moi ) son établissement rencontre un vif succès au point de nécessiter une réservation (très) en avance sous peine d’être refoulé à l’entrée !

image

http://www.lecafedeschats.fr/reservation/

Pourquoi ai-je voulu tenter l’expérience ?

Un questionnement est récemment né sur le web concernant le traitement des chats et leur adaptation à ce lieu très fréquenté… j’ai donc voulu me faire ma propre opinion.

Mais avant tout, parce que j’aime la nouveauté et surtout les chats ! 🙂 ( et les gâteaux ).

Alors ? Alors ?

Intérieur cosy, murs de pierre, ambiance feutrée et intimiste… On s’y sent comme dans un cocon, cadre idéal pour se relaxer auprès des boules de poils !

De plus, le salon propose une carte très riche : des brunchs, des entrées, des plats, thés et chocolats chauds à gogo, mais surtout de délicieuses pâtisseries alléchantes : CupCakes myrtille, lavande ou autres tartes framboise pistache qui font autant rêver par leurs noms que par leurs aspects, à en faire saliver les chatons les plus gourmets.

Autant les prix sont plutôt raisonnables concernant les plats ( entre 12 et 14 € ), autant la part de CheeseCake est à mon goût trop onéreuse ( 7 € oops ! ), bien que très copieuse, je le sais, car c’est ce que j’ai choisi 🙂

image

Pour en venir aux minous, tout se passe dans le respect et l’allégresse…

Ils vagabondent, roupillent, observent, semblent vraiment à l’aise, comme chez eux, libres et heureux, l’environnement a l’air de leur convenir et les clients ne les sollicitent pas à outrance : on laisse le chat venir à soi ! ( quoique… Certains ne pouvaient pas s’en empêcher )

On peut même retrouver sur le site et sur place, un règlement intérieur stipulant le comportement à tenir vis à vis des petits félins, ce qui prouve l’intention sincère du personnel.

http://www.lecafedeschats.fr/nos-chats/

Le petit –

Le site internet du Salon met en valeur le bénéfice de la Ronronthérapie pour ses usagers.

Pour rappel, la Ronronthérapie est en quelque sorte le pouvoir thérapeutique dont seraient dotés les chats, un phénomène reconnu par de nombreux vétérinaires.

En effet, le simple son du ronronnement aurait un effet apaisant sur l’homme, tel une éponge, le chat absorberait ainsi notre stress.

Malheureusement, j’ai trouvé l’atmosphère peu adéquate pour l’expérimenter, car victime de son succès, le café est plutôt bondé, il est donc difficile d’avoir un réel moment d’écoute et d’échange avec les petits compagnons présents.

Ceci dit, d’un point de vue personnel, je suis convaincue de l’efficacité des ronrons, étant moi-même régulièrement bercée par la douce mélodie que produit ma jolie Belle.

ronroooonnn....

rrrrrrooooonroooonnn….

Le grand + :

Ce café reste avant tout un café, avec cette originalité certes, et on y passe un agréable moment.

De plus, les matous résidant ici sont des chats abandonnés, récupérés auprès d’associations et rien que pour cette initiative honorable, il faut soutenir le projet !

imageimage

N’hésitez plus ! Les chats vous invitent dans leur café !

En conclusion, je dirais qu’à défaut de la vraie Ronronthérapie, l’intérêt de ce café est définitivement de penser avant tout au plaisir et à la sérénité du chat, afin d’en tirer soi-même un certain bien-être.

Et vous, que pensez-vous de ce concept ?

https://www.facebook.com/monminibazaar

Accro à cette « Pure Heroine » : Lorde

Elle est inévitable, depuis son tube « Royals », nous n’entendons plus qu’elle… la majestueuse Lorde ( Ella Maria Lani Yelich-O’Connor de son vrai nom / on comprend mieux pourquoi elle a pris un nom de scène ).

Et il faut l’avouer, moi perso, elle me fait un bien fou aux oreilles !

Non pas que je ne supporte plus Miss Perry et son univers coloré délavé ou bien encore Miley et sa jolie langue pendouillante, mais un peu de profondeur et de « qualité » musicale ne font pas de mal.

Il faut dire que son album  » Pure Heroine «  est très efficace, puisque dès la première écoute, j’en suis devenue accro, vraiment, je ne peux m’en passer, à croire que cet album envoie des ondes illicites et addictives…

Lorde_Pure_Heroine

Son travail est d’autant plus remarquable puisqu’elle n’a que 17 ans et ses textes témoignent de son incontestable maturité.

Difficile de définir son style musical, mais j’ai à plusieurs reprises entendu le terme « pop alternative » qui je trouve lui colle plutôt bien.

Cet album regorge de pépites et parmi mes coups de coeur, je retiendrais tout particulièrement les titres :

« Tennis Court » qui s’accompagne d’un clip volontairement simpliste au service des paroles.

« Don’t you think that it’s boring how people talk ? »

« 400 Lux » ( dont l’espèce de sirène en fond m’a à premier abord gêné ).

« Ribs » qui pour moi est l’un des plus beaux textes, relatant la peur de vieillir et la volonté de garder sa part d’innocence ( je ne me sens pas du tout concernée, non non … ).

« Buzzcut Season » une bulle de protection où l’on veut rester pour fuir la réalité, « I live in a hologram with you » cette phrase extraite du refrain résume tout…

« The Love Club » extrait de l’E.P du même nom sorti en mars 2013, (pour ceux qui ont la version « extended » de « Pure Heroine » ce morceau y figure), je l’adore, il est assez différent des autres titres, un peu plus rythmé et l’idée que l’amour puisse être vu comme un « club » duquel on peut être éjecté est assez originale.

Je ne peux pas citer tous les titres, car au final, je suis amoureuse de l’album entier !

En plus de son talent, Lorde a une très forte personnalité… Très active sur Twitter, elle a à plusieurs reprises fait l’objet de controverses suite à certains de ses propos déplacés à l’égard d’autres stars.

Mais elle sait aussi faire preuve de beaucoup d’autodérision, la preuve en est avec ce tweet assez amusant, où elle dénonce l’utilisation de Photoshop sur ses propres photos : ( https://twitter.com/lordemusic/status/450460437998747650 )

 » I find this curious – two photos from today, one edited so my skin is perfect and one real. remember flaws are ok 🙂 « 

Un comble pour celle qui s’apprête à devenir la nouvelle égérie de la célèbre marque de cosmétiques MAC !

image

En bref, Lorde c’est LA révélation de ces derniers mois, laissez-vous tenter, vous serez surpris !

La preuve j’ai même converti une de mes amies (à croire, réellement, que Lorde est gourou d’une secte à laquelle on adhère, on ne peut plus s’en défaire !)

Et vous, avez-vous écouté « Pure Heroine » ? Qu’en avez-vous pensé ? En avez-vous marre d’entendre « Royals » à la radio ? 🙂

https://www.facebook.com/monminibazaar