Who ? Ayo !

10275920_1521323918095603_6428487670967834777_n

Samedi dernier, j’ai eu l’immense plaisir d’assister au Summer Médoc Festival à Cissac, où j’ai pu apprécier les talents de différents groupes, à savoir Les Lacets des Fées, Les croquants et les Fréro Delavega, populaires grâce à l’émission The Voice sur TF1.

Mais je l’avoue, j’étais surtout là pour voir la tête d’affiche : la chanteuse Ayo.

J’aime beaucoup cette artiste, simple et naturelle dans tous les sens du terme et j’ai pu découvrir une autre facette de sa personnalité ce soir là : sa grande générosité !

4ffa2604dbcfe0105330097cc31cd851

Sorties Médocaines Photography

Who ?

Vous la connaissez très certainement grâce au tube qui l’a révélé au grand public en 2006 :  » Down on my knees  » ( traduction :  » à genoux «  chanson très touchante qui évoque le désespoir face à la rupture ) et Ayo doit clairement son succès en France à l’animateur Nagui et son émission Taratata où elle a fait sa première apparition télé :

Allemande d’origine nigériane et tzigane, elle arrive à toucher le public européen, parlant couramment anglais et français, elle s’offre de prestigieuses collaborations de tous bords, avec Saul Williams ( rappeur américain ), le célèbre Matthieu Chedid ( dit M ) ou encore plus récemment avec le rappeur français Youssoupha sur le titre  » Fire  » ( dont je préfère la version solo et acoustique : )

Très inspirée par Mickael Jackson, elle souhaite donner à sa musique une teinte universelle, livrer des messages positifs et toucher les gens, comme sur ce morceau  » Slow, slow ( Run, run )  » où elle s’invite elle-même à changer sa manière de penser, à se libérer l’esprit :

Elle a mis le feu !

Textes engagés voire politiques, musique Soul, Folk, parfois Rap, auteur et compositeur, à 33 ans, celle que l’on compare à Lauryn Hill a tout pour plaire au grand public, mais surtout, elle donne beaucoup de sa personne lors de ses concerts.

Comme elle a pu nous le dire samedi soir, elle aime par dessus tout être sur scène car c’est là le  » moment de vérité  » et ce pourquoi elle aime sa vie d’artiste.

Souriante, pleine de positivité, un vrai rayon de soleil lors de cette soirée pluvieuse !

En plus de ses compétences linguistiques, elle nous a prouvé qu’elle avait du coffre, sacrée voix en live, notamment sur des reprises de Whitney Houston  » My love is your love « ,  » It’s not right but it’s okay  » ou encore sur le fameux titre reggae  » Murder she wrote  » et enfin le grand classique Gospel  » His eye is on the sparrow  » pour boucler ce festival en beauté.

Je vous partage ici une superbe photo prise par une amie photographe : Gaëlle ( Que je remercie pour l’invitation à ce concert 😉 )

gaelle

1er rang ! Summer Médoc Festival

  Retrouvez les titres  » Fire  » et  » Who  » sur son dernier album  » Ticket to the world « 

Et vous, connaissez-vous Ayo ?

Publicités