Christine : une Queen sur scène

De la poudre d’or aux yeux, du mercurochrome pour m’en remettre… non je ne suis pas malade, j’ai juste assisté au concert de Christine and The Queens hier soir à la Rock School Barbey !

Qui est donc cette Christine ? j’en avais déjà parlé dans un de mes articles > ici

Mais Christine c’est :

un bout de femme, pleine d’énergie, avec une riche culture, possédée par Michael Jackson, fan de Beyonce ( entre autres ), avec SON univers, à l’image de Stromae ou de Lady Gaga… bien qu’unique en son genre, c’est aussi de l’english, des chorés, de l’autodérision, des textes, de la tolérance, de la simplicité, de l’émotion, du charisme, Christine, c’est tout ça !

Christine c’est aussi Héloïse Létissier, chanteuse nantaise qui a fait ses débuts en Angleterre, époque qui définira aussi son style musical.

Christine c’est une crédibilité dans le milieu : premières parties de Lykke Li, The Do, Stromae ( entre autres ), une tournée qui affiche complet quasiment partout, des ventes d’album qui explosent, des invitations sur des plateaux tv prestigieux ( Le Grand Journal, chez Laurent Ruquier… ) ou encore une prestation aux Victoires de la Musique dont tout le monde se rappelle.

Comment vous dire… depuis hier soir je suis sur un nuage, ses chansons dans la tête, je n’ai qu’une envie : retourner la voir ! Et pour couronner le tout, Christine est très accessible, elle est même venue papoter avec nous après sa prestation, signer des autographes, plaisanter à propos de ses tweets, la grande classe quoi, normal !

Je vous partage donc les quelques photos que j’ai pu prendre, pas de très grandes qualités ( Iphone oblige ) mais avec ma très bonne place ( collée à la scène, juste à ses pieds, bonjour le torticolis ) je suis plutôt contente de moi, j’ai même pu immortaliser un sublime moment d’émotion en vidéo, avec la chanson « Saint-Claude« 

IMG_4410 IMG_4413 IMG_4415 IMG_4416 IMG_4420 IMG_4425 IMG_4426 IMG_4427 IMG_4428 IMG_4429 IMG_4430 IMG_4435 IMG_4436 IMG_4441 IMG_4442 IMG_4443 IMG_4444 IMG_4445 IMG_4447 IMG_4448 IMG_4449 IMG_4450

Made in France

Si nos politiques semblent jouer aux chaises musicales, nos artistes eux, sont bien installés sur la scène française.

Surmédiatisation pour certains, révélations pour d’autres, carrières internationales ou come back, ces derniers temps, nos oreilles sont comblées par le Made in France !

Zoom sur ces chanteurs qui ne connaissent pas la crise

  • Dans la catégorie, « Made in France » chantant en anglais :01

Lilly Wood & The Pricks

Difficile de passer à côté ces dernières semaines, un simple remix de la chanson  » Prayer in C  » aura suffit à les propulser sur le devant de la scène, c’est pourtant depuis 2006 que le duo existe, évoluant dans un univers plutôt folk, leur prochain album devrait sortir en 2015.

02

Cats on Trees

Premier album pour ce groupe toulousain et déjà un grand succès. Avec la chanson  » Sirens call « , leur musique pop rock a facilement trouvé son public et leur dernier titre, une improbable reprise de la chanson  » Love you like a love song  » de Selena Gomez leur ouvre encore un peu plus de portes, affaire à suivre…

07

Hollysiz

Il faut habiter sur une autre planète pour ne jamais avoir entendu l’efficace  » Come back to me « , mais encore faut-il savoir qui est Hollysiz. Fut un temps on la connaissait mieux sous le nom de Cécile Cassel, fille de l’acteur Jean-Pierre Cassel, demi-soeur de Vincent Cassel et elle-même actrice, on a pu notamment la voir dans les films  » Le premier jour du reste de ta vie  » ou  » Paris à tout prix « . Aujourd’hui, elle se fait appeler Hollysiz.

  • Dans la catégorie féminines et féministes :03

Christine And The Queens

Ou Héloïse Létissier, jeune chanteuse electro-pop nantaise, très influencée par la culture anglaise, pays où elle a débuté sa carrière musicale. Elle peut se vanter non seulement d’avoir fait les premières parties de Lykke Li, The Do, Gaëtan Roussel ou encore Stromae, mais aussi de voir sa tournée en France afficher complet dans la plupart des villes ! Conséquences d’un album très original, porté par les titres «  Nuit 17 à 52  » et  » Saint Claude « .

18

Brigitte

Aaaaah mes chouchoutes ! Comment résumer Brigitte ? des textes, des mélodies, beaucoup d’originalité, un style, de la féminité, du glamour, du caractère, le tout dans un premier album pop-psychédélique 

Vous connaissez forcément leur titre phare  » Battez-vous « , mais découvrez leur nouveau morceau  » A bouche que veux-tu  » qui annonce un nouvel album plus disco.

  • Dans la catégorie francophones :06

Mika

Ce chanteur anglo-libanais est un des rares francophones à avoir traversé les continents, grâce à sa pop très colorée, sa voix haut perchée et des titres entêtants comme  » Relax, take it easy « , il semble plus que jamais vouloir charmer le public français, en incarnant le rôle de jury dans l’émission The Voice et en livrant des chansons écrites en français comme son dernier titre  » Boum boum boum « .

08

Stromae

L’inévitable Stromae. Le belge préféré des français ( après Brel ), agaçant pour certains, génie pour d’autres, il ne laisse pas indifférent et dénote complètement grâce à son univers complètement assumé.

Son dernier album Racine carré est un carton chez nous et sa tournée affiche complet dans toute la France. Il se produira prochainement aux Etats-Unis, Charles Aznavour aimerait même partager un duo avec lui et il est devenu le symbole de l’androgynie avec laquelle il joue sur le titre  » Tous les mêmes « . Il n’a pas fini de nous étonner !

  • Dans la catégorie télécrochets :

10

Julien Doré

Ce bichon n’a plus à faire ses preuves ! Celui qui portait une barrette dans la Nouvelle Star et qui avait marqué le télécrochet avec ses reprises totalement déjantées ( on se souvient des mythiques Like a virgin et Moi lolita ), est aujourd’hui l’un des chouchoux des français. Invité régulier des plateaux tv, au fil de ses 3 albums il a su imposer son style singulier, avec des morceaux marquants comme «  Les limites « . Voici son dernier single avec la chanteuse australienne Micky Green «  Chou wasabi « .

11

Ycare

Vous souvenez-vous d’Ycare ? Il avait perdu de peu la finale de la Nouvelle Star face à Amandine Bourgeois. C’était un peu le trader beau gosse de cette saison avec un côté pop rock assez plaisant, son premier single  » Alison  » avait d’ailleurs plutôt bien marché, mais pour ma part je retiens surtout l’entraînant  » Lapdance « . Que devient-il ? et bien un nouvel album est sorti en mars et on peut entendre son dernier single   » Sors  » sur nos ondes !

12

Yseult

Yseult ne déroge pas à la règle selon laquelle les perdants des concours tv sont toujours ceux qui rencontrent le plus de succès, ( on appelle ça le syndrome Amel Bent ). La preuve, son premier single  » La vague  » passe déjà en boucle sur Virgin Radio. Sans être méchante, on retient mieux le refrain de sa chanson que le nom du véritable gagnant de la Nouvelle Star 2014 ( désolée pour lui ).

14

Fréro Delavega

Finalement, est ce que ça ne seraient pas eux les vrais gagnants de The Voice ?

Leur premier album tout frais fait de l’ombre à Kendji le chanteur aux couleurs gitanes, de la folk légèrement acidulée pour plaire au grand public, ce duo a tout compris, leur dernier single  » Sweet darling  » a d’ailleurs dépassé les 1 500 000 vue sur youtube, pas mal !

15

Elodie Frege

La belle Elodie, gagnante de la Star Academy en 2003 a bien fait du chemin depuis ses débuts timides.

Des collaborations avec Benjamin Biolay ou encore Renan Luce et 3 albums plus tard, elle est devenue une valeur sûre de la scène française, avec sa voix douce, son teint porcelaine, son style rétro et ses textes élégants, comme celui de  » La fille de l’après-midi « . Cette année, elle fera même partie du jury de la Nouvelle Star sur Direct 8.

 

Cocoricoooo ! De quoi être fiers d’être français non ?

Et vous, quel artiste français appréciez-vous ?

Who ? Ayo !

10275920_1521323918095603_6428487670967834777_n

Samedi dernier, j’ai eu l’immense plaisir d’assister au Summer Médoc Festival à Cissac, où j’ai pu apprécier les talents de différents groupes, à savoir Les Lacets des Fées, Les croquants et les Fréro Delavega, populaires grâce à l’émission The Voice sur TF1.

Mais je l’avoue, j’étais surtout là pour voir la tête d’affiche : la chanteuse Ayo.

J’aime beaucoup cette artiste, simple et naturelle dans tous les sens du terme et j’ai pu découvrir une autre facette de sa personnalité ce soir là : sa grande générosité !

4ffa2604dbcfe0105330097cc31cd851

Sorties Médocaines Photography

Who ?

Vous la connaissez très certainement grâce au tube qui l’a révélé au grand public en 2006 :  » Down on my knees  » ( traduction :  » à genoux «  chanson très touchante qui évoque le désespoir face à la rupture ) et Ayo doit clairement son succès en France à l’animateur Nagui et son émission Taratata où elle a fait sa première apparition télé :

Allemande d’origine nigériane et tzigane, elle arrive à toucher le public européen, parlant couramment anglais et français, elle s’offre de prestigieuses collaborations de tous bords, avec Saul Williams ( rappeur américain ), le célèbre Matthieu Chedid ( dit M ) ou encore plus récemment avec le rappeur français Youssoupha sur le titre  » Fire  » ( dont je préfère la version solo et acoustique : )

Très inspirée par Mickael Jackson, elle souhaite donner à sa musique une teinte universelle, livrer des messages positifs et toucher les gens, comme sur ce morceau  » Slow, slow ( Run, run )  » où elle s’invite elle-même à changer sa manière de penser, à se libérer l’esprit :

Elle a mis le feu !

Textes engagés voire politiques, musique Soul, Folk, parfois Rap, auteur et compositeur, à 33 ans, celle que l’on compare à Lauryn Hill a tout pour plaire au grand public, mais surtout, elle donne beaucoup de sa personne lors de ses concerts.

Comme elle a pu nous le dire samedi soir, elle aime par dessus tout être sur scène car c’est là le  » moment de vérité  » et ce pourquoi elle aime sa vie d’artiste.

Souriante, pleine de positivité, un vrai rayon de soleil lors de cette soirée pluvieuse !

En plus de ses compétences linguistiques, elle nous a prouvé qu’elle avait du coffre, sacrée voix en live, notamment sur des reprises de Whitney Houston  » My love is your love « ,  » It’s not right but it’s okay  » ou encore sur le fameux titre reggae  » Murder she wrote  » et enfin le grand classique Gospel  » His eye is on the sparrow  » pour boucler ce festival en beauté.

Je vous partage ici une superbe photo prise par une amie photographe : Gaëlle ( Que je remercie pour l’invitation à ce concert 😉 )

gaelle

1er rang ! Summer Médoc Festival

  Retrouvez les titres  » Fire  » et  » Who  » sur son dernier album  » Ticket to the world « 

Et vous, connaissez-vous Ayo ?

Happy Birthday to you… Miss Marilyn !

monroe

Ce 1er juin 2014, Norma Jeane Baker alias Marilyn Monroe aurait eu 88 ans.

Pour cette occasion, le célèbre site Limited Runs organise une exposition tout ce mois de juin, de photos inédites et intimes de l’éternelle ambassadrice du glamour, qui passera par Hollywood et New York entre autres.

Voici quelques uns des clichés, où l’on peut voir une Marilyn au naturel loin des projecteurs :

1

Sur le tournage de « Gentlemen prefer blondes / Les hommes préfèrent les blondes »

1b

2

Entre deux prises pendant le tournage de « The river of no return / Rivière sans retour »

3

4

Pause pendant le tournage du film « Niagara »

5

6

Tournage de « Bus stop »

7 8

Crédit Photos : LimitedRuns

Et vous ? Que pensez-vous de ces photos ? Marilyn incarne-t-elle toujours le glamour hollywoodien ?

N’oubliez pas de liker ma page Facebook 🙂

Conchita : la victoire de la métamorphose

EUROVISION

Vous l’avez vu, mais l’avez vous entendu ?

Conchita a réalisé son rêve en remportant l’Eurovision 2014 et sa victoire semblait inévitable.

Si une certaine Europe se réjouit de cette victoire contre l’intolérance, d’autres se sont plus attardés sur l’apparence de Conchita que sur son talent ou le message qu’elle souhaitait envoyer.

Pourquoi ? Parce que nous vivons dans une société pleine de préjugés, bien qu’il soit normal de se poser des questions, est-il juste de rejeter quelqu’un sans même s’y être intéressé ?

Une leçon à en tirer ? ne pas se fier aux apparences…

Pour beaucoup d’entre vous, les premières interrogations seront : est ce un transsexuel, pourquoi il ne se rase pas la barbe, quel exemple pour nos enfants, etc…

Pour répondre à ces questions, il est indispensable d’en savoir un peu plus…

Tom Neuwirth étudiant en mode, rêve de suivre les traces de son idole Céline Dion qui a remporté l’Eurovision en 1988 – son année de naissance – Il est âgé de 18 ans lorsqu’il participe au télé crochet « Starmania » en Autriche, où il finira à la deuxième place. Il se fit alors déjà remarqué pour sa personnalité extravertie et sensible à la fois. Il participe également à  » The Voice  » et cette même année, il intègre un boys-band  » Jetzt Anders !  » ( à tes souhaits ! #joke ) qui se dissout après seulement 2 singles.

TOM

Quand  » il  » devient  » elle  » :

Après cet échec, il reprend ses études et décide de se créer un personnage, une sorte d’alter ego pour bousculer les préjugés et représenter les personnes rejetées, brutalisées, comme lui l’a été durant son adolescence à cause de son homosexualité.

Conchita Wurst ( =  » Petite Coquille  »  » Saucisse  » – Conchita désigne aussi la partie intime des femmes en espagnol ) à qui il invente un passé : une jeune femme, fashion victime, née dans les montagnes de Colombie. Il commence alors à se produire sous ce nom dans des clubs en Autriche et se fait une petite réputation dans le milieu de l’art du transformisme.

CONCHIE

Il précise qu’il ne souhaite pas devenir une femme, puisqu’il considère qu’interpréter Conchita est son travail, tel de l’art théâtral, lui permettant aussi de préserver sa vie privée.

Il réapparaît alors sur les écrans autrichiens en 2011, dans l’émission Die große Chance ( équivalent de la  » France a un incroyable talent  » ) provoquant la surprise du jury, puisqu’il se présente en tant que Conchita pour la première fois à la télévision, son interprétation de  » My heart will go on  » de Céline Dion lui vaut alors l’ovation du public et il accédera encore une fois à la finale pour se qualifier à la seconde place.

Le nouveau visage de l’Autriche

Encouragée par sa famille, ses amis et son mari ( Jacques Patriaque, artiste burlesque d’origine française ) Conchita se présente aux présélections de l’Eurovision en 2012 avec sa chanson  » That’s what I am  » ( C’est ce que je suis – titre ci-dessous ), mais fini à la seconde place. A cette époque déjà, la polémique fait rage puisqu’une grande pression fut mise en place afin qu’elle se désiste.

Entre temps, elle est aperçue dans quelques tv-réalités et publicités, où elle tourne son propre personnage en dérision.

C’est finalement en 2013 qu’elle fut sélectionnée pour l’Eurovision 2014, causant à nouveau l’acharnement, un boycott avec de nombreuses pétitions et autres intimidations, notamment de la part des ultra-nationalistes russes, réputés pour leur homophobie.

 » Cette soirée est dédiée à tous ceux qui croient à un avenir qui se construira grâce à la paix et à la liberté « 

Son destin bascule alors le 10 mai, puisqu’elle remporte le concours, faisant ainsi la fierté des autrichiens, grâce à sa brillante chanson  » Rise like a phoenix « , une mélodie digne d’un James Bond et évoquant la renaissance après un échec ou encore la métamorphose, des paroles lourdes de sens quand on connaît son histoire. Pour les personnes ne parlant pas anglais et parce qu’il est important de comprendre aussi ce qu’elle chante, vous trouverez la traduction juste ICI.

Pour revoir sa prestation finale juste après son sacre :

Derrière le personnage, il y a un être humain…

Depuis, nous entendons tout et n’importe quoi à son sujet et oublions qu’elle est avant tout une artiste ! Le monde se focalise sur son apparence ou son orientation sexuelle, mais demandez-vous à vous-même : Sans la barbe, vous seriez-vous posé ces questions ?

Conchita a surtout soulevé une vague de reconnaissance, de sympathie, d’admiration pour son courage, elle a notamment reçu les éloges du grand Elton John ou encore du couturier Jean-Paul Gaultier et a fait l’unanimité sur les réseaux sociaux samedi dernier.

Personnellement, je m’y suis donc intéressée et j’ai regardé ses différentes prestations, ses interviews, sa chaîne Youtube où elle poste même des tutoriels make up ( prenez-en de la graine les filles ! ) et je trouve que c’est une belle personne, vraiment, dans tous les sens du terme. Incarnant aussi bien la féminité que la virilité, le mélange des genres, la différence, la tolérance, le respect, la liberté et quand on y pense : derrière le maquillage, les paillettes et la perruque, il y a Tom, jeune homme de 25 ans, marqué par la vie, un être humain qui veut se faire entendre dans sa lutte contre la discrimination et vivre de son art.

Alors finalement, où est le mal dans tout ça ? Pourquoi cette fausse barbe gêne tant ? Un mauvais exemple pour nos enfants ? Mais n’est-il pas fondamental de leur apprendre l’acceptation de l’autre avec toutes ses différences et quelle qu’en soit la façon ?

( beaucoup de questions, je me prends pour Jean Jacques Bourdin à mes heures perdues )

Enfin, je citerais Conchita elle-même, qui en une seule phrase résume parfaitement tout ce que je viens de développer :

 » Tant qu’on ne blesse personne, on peut faire ce que l’on veut de sa vie « 

Petite note d’humour pour conclure 🙂 :

KIMK

Kim Kardashian n’a qu’à bien se tenir !

N’oubliez pas de liker ma page sur FACEBOOK

Diglee, une illustratrice complètement « Gaga » !

 en tête

En tant que fan de Lady Gaga, je ne pouvais pas faire l’impasse sur Diglee et vous allez comprendre pourquoi…

Maureen Wingrove de son vrai nom, Diglee est une jeune illustratrice freelance et auteur de Bandes Dessinées, originaire de Lyon, son visage ne vous dit peut-être rien, mais ses dessins, eux, si !

portrait

C’est grâce à son blog crée en 2007, où elle y raconte son quotidien en dessins, qu’elle s’est d’abord fait connaître. Son propre personnage évolue dans un univers très  » Girly « , entouré de ses « Best Friends », elle partage avec nous ses maladresses, ses joies ou encore ses coups de cœur.

http://diglee.com/

Inspirée notamment de l’univers de la Mother Monster ( j’y viens ! ) on peut deviner cette influence dans le style de ses dessins : le fameux « hair-bow », les paillettes, les talons hauts, les grosses lunettes de soleil, les licornes, les vestes à épaulettes, etc…

gaga

« C’est une BD de meuf ça non ? »

Diglee a développé son activité en créant ses propres bandes dessinées… Parmi ses œuvres qui ont rencontré un grand succès, on compte : « Autobiographie d’une fille Gaga », « Confessions d’une Glitter Addict » ou bien plus récemment « Forever bitch », des titres plutôt éloquents qui collent parfaitement à son univers.

http://livre.fnac.com/a2992207/Diglee-Autobiographie-d-une-fille-GAGA

extrait :

« … Mais il est fou, lui !!! « – Eh ça te dit qu’on regarde « Truman Show », ma fouine ? – MAIS CA VA PAS ?!! Y’A PRETTY WOMAN SUR LA 1 !!! »

couv-diglee-light

http://livre.fnac.com/a3899465/Diglee-Confessions-d-une-Glitter-Addict

http://livre.fnac.com/a6099942/Diglee-Forever-bitch

Alors on peut, au vue du contenu, se dire que ses BD ne s’adressent qu’aux filles… Mais qu’à cela ne tienne ! non ! ses BD ne parlent pas que de règles ( oops ! ) ou de vernis à ongles, il y a du second degrès, de l’humour qui nous touche tous, hommes ou femmes.

Pourquoi ce style ne s’adresserait qu’à nous ? Après tout, ces dernières années beaucoup de barrières sont tombées, des hommes portent bien des chemises roses ou du fond de teint ( oui oui il y en a ! ), alors Chers Messieurs, pourquoi ne pas s’intéresser un peu plus à la gente féminine grâce à ces lectures ?

On pourrait même qualifier ses BD comme étant « métrosexuelles » ( terme très tendance ces temps-ci ^^ ).

Cette problématique, Diglee l’a déjà soulevé et s’en est suivi une grande remise en question sur son style qui l’a rendue si populaire.

Ce qui l’a amené à revoir la direction de son art, puisqu’elle projette de passer à quelque chose de plus profond, de plus « culturel », tout en continuant dans sa lignée « féministe » et « féminine ». Le but étant de montrer une autre de ses facettes, car cette jeune femme pleine de talents ( au pluriel ) ne se cantonne pas qu’à un seul univers !

Cette réflexion l’a poussé à entreprendre un nouveau projet, une BD nommée « Anna », baignant dans l’atmosphère des années folles, une ambiance parisienne et presque romanesque, qui devrait voir le jour courant 2015.

croquis anna

Croquis d’Anna

Pourquoi se contenter de BD ..?

Elle est partout ! Même dans nos agendas ! Et j’en ai moi-même acheté un il y a 2 ans.

Agenda2012

Malgrè un petit format, j’ai pu savourer chaque mois la beauté des illustrations, au fil des saisons, toujours dans un univers pop que j’affectionne tout particulièrement.

Un nouvel agenda verra le jour en juillet 2014, qui présentera 12 égéries qui ont marqué sa vie : Sarah Bernhardt, Simone de Beauvoir, Anaïs Nin, entre autres… Un coffret de cartes postales assorties sera également disponible courant octobre.

nouvel agenda

Et ce n’est pas fini ! Vous pouvez même retrouver sa touche glamour sur vos Cartes bleues ! Oui ! Vous, clients de la Banque Populaire, de nouveaux visuels sont disponibles avec la Carte NRJ Banque Pop’ ! ( bouuuuh je suis chez la Banque Postale moi 😦 )

Idée originale qui témoigne de sa popularité grandissante !

http://www.sud.banquepopulaire.fr/portailinternet/Editorial/Informations/Pages/carte-NRJ-batman.aspx

CB diglee

En conclusion :

Fan de Gaga, de paillettes, de chaussures et de Titanic… on ne peut que l’aimer !

Et vous, connaissiez-vous Diglee ? Que pensez-vous de son univers ?

( Je tiens tout particulièrement à remercier Diglee/Maureen pour l’échange que l’on a pu avoir sur Facebook, sa gentillesse et son accord afin que j’utilise ses illustrations, non seulement elle est douée, mais en plus très généreuse et accessible ! En espérant que cet article lui plaira 🙂 )

Diglee

conclusion

 https://www.facebook.com/monminibazaar

Accro à cette « Pure Heroine » : Lorde

Elle est inévitable, depuis son tube « Royals », nous n’entendons plus qu’elle… la majestueuse Lorde ( Ella Maria Lani Yelich-O’Connor de son vrai nom / on comprend mieux pourquoi elle a pris un nom de scène ).

Et il faut l’avouer, moi perso, elle me fait un bien fou aux oreilles !

Non pas que je ne supporte plus Miss Perry et son univers coloré délavé ou bien encore Miley et sa jolie langue pendouillante, mais un peu de profondeur et de « qualité » musicale ne font pas de mal.

Il faut dire que son album  » Pure Heroine «  est très efficace, puisque dès la première écoute, j’en suis devenue accro, vraiment, je ne peux m’en passer, à croire que cet album envoie des ondes illicites et addictives…

Lorde_Pure_Heroine

Son travail est d’autant plus remarquable puisqu’elle n’a que 17 ans et ses textes témoignent de son incontestable maturité.

Difficile de définir son style musical, mais j’ai à plusieurs reprises entendu le terme « pop alternative » qui je trouve lui colle plutôt bien.

Cet album regorge de pépites et parmi mes coups de coeur, je retiendrais tout particulièrement les titres :

« Tennis Court » qui s’accompagne d’un clip volontairement simpliste au service des paroles.

« Don’t you think that it’s boring how people talk ? »

« 400 Lux » ( dont l’espèce de sirène en fond m’a à premier abord gêné ).

« Ribs » qui pour moi est l’un des plus beaux textes, relatant la peur de vieillir et la volonté de garder sa part d’innocence ( je ne me sens pas du tout concernée, non non … ).

« Buzzcut Season » une bulle de protection où l’on veut rester pour fuir la réalité, « I live in a hologram with you » cette phrase extraite du refrain résume tout…

« The Love Club » extrait de l’E.P du même nom sorti en mars 2013, (pour ceux qui ont la version « extended » de « Pure Heroine » ce morceau y figure), je l’adore, il est assez différent des autres titres, un peu plus rythmé et l’idée que l’amour puisse être vu comme un « club » duquel on peut être éjecté est assez originale.

Je ne peux pas citer tous les titres, car au final, je suis amoureuse de l’album entier !

En plus de son talent, Lorde a une très forte personnalité… Très active sur Twitter, elle a à plusieurs reprises fait l’objet de controverses suite à certains de ses propos déplacés à l’égard d’autres stars.

Mais elle sait aussi faire preuve de beaucoup d’autodérision, la preuve en est avec ce tweet assez amusant, où elle dénonce l’utilisation de Photoshop sur ses propres photos : ( https://twitter.com/lordemusic/status/450460437998747650 )

 » I find this curious – two photos from today, one edited so my skin is perfect and one real. remember flaws are ok 🙂 « 

Un comble pour celle qui s’apprête à devenir la nouvelle égérie de la célèbre marque de cosmétiques MAC !

image

En bref, Lorde c’est LA révélation de ces derniers mois, laissez-vous tenter, vous serez surpris !

La preuve j’ai même converti une de mes amies (à croire, réellement, que Lorde est gourou d’une secte à laquelle on adhère, on ne peut plus s’en défaire !)

Et vous, avez-vous écouté « Pure Heroine » ? Qu’en avez-vous pensé ? En avez-vous marre d’entendre « Royals » à la radio ? 🙂

https://www.facebook.com/monminibazaar